DE EN FR
Les hôtes idéaux sont parfois dépensiers, plus souvent bons vivants et toujours philanthropes. Ce sont des îles chauffées par le soleil au milieu de l’océan froid et tempétueux (…).
Max Frisch
PSYCHOTHÉRAPIE
ADULTES


TRAUMATHÉRAPIE

Le Cabinet de psychothérapie à Bruxelles propose des prestations au service des préoccupations individuelles et aux objectifs des client(e)s.

Dorothée Janssens de Bisthoven, diplômée en psychologie, consulte principalement en allemand, sa langue maternelle, mais les consultations peuvent également se dérouler en anglais ou en français (par exemple pour les couples et les familles binationaux).

Dans la pratique, client et thérapeute coopèrent sur un même pied d’égalité et dans une relation de confiance. Les étapes de la réponse thérapeutique apportée à chaque problématique sont définies avec soin et peuvent à tout moment être reconsidérées.
Les client(e)s évaluent eux-mêmes l’utilité des consultations et déterminent le rythme et la durée de la coopération.

Dorothée Janssens de Bisthoven - Psychologue diplômée (MSc)
Rue de la Tourelle 23 •• 1040 Brussels - Etterbeek •• +32 (0)493 14 21 81

PSYCHOTHÉRAPIE ADULTES

Chacun d’entre nous peut, à un moment ou à un autre de sa vie, arriver à un point où il ne sait plus quoi faire. Il semble qu’il n’y ait plus de décision « juste », ni de bonne solution. Le questionnement, le doute et l’irritation prennent le pas sur le reste et l’on se sent seul et dépassé.

Il peut alors se révéler utile de recourir à un soutien psychologique professionnel. Il s’agit de trouver quelqu’un qui sache être à l’écoute de nos problèmes. Quelqu’un qui porte un regard « neutre », qui pose les bonnes questions, et qui aide à trouver des solutions personnalisées et efficaces.

La thérapie systémique se focalise sur l’individu, avec son histoire et ses problèmes, et tient compte du système de relation que ce dernier entretient avec son environnement et sa biographie. L’inconscient de l’individu recèle un immense potentiel de ressources et de forces de guérison. La libération de ce potentiel exige des voies d’accès spécifiques et une relation de soutien. L’approche systémique invite à une optimisation de la réflexion sur soi-même, sur ses relations et sur le « monde ».
Le travail de l’expert consiste à formuler des questions et à utiliser des méthodes permettant au client d’adopter en toute conscience un autre regard et une nouvelle attitude et, de cette manière, de résoudre les problèmes par lui-même.
La thérapie systémique peut être utilisée de différentes manières : en thérapie individuelle, en thérapie de couple, en thérapie familiale ou en thérapie de groupe.


FONCTIONNEMENT
Vous prenez un premier rendez-vous par téléphone ou par courriel.
Au cours du premier entretien sont abordés les objectifs de la coopération. C’est l’occasion pour vous de faire connaissance avec la thérapeute, de découvrir sa méthode de travail et de vérifier ensemble que « l’alchimie fonctionne ».

La durée d’une psychothérapie varie d’ un individu à l’autre. Le plus souvent, une amélioration ou une stabilisation significative se fait sentir au bout des cinq ou dix premières séances. Dans certaines situations toutefois, il peut s’avérer nécessaire d’envisager un accompagnement régulier sur une période plus longue.

Au début de la thérapie, il est recommandé de prévoir une consultation par semaine.
Il est possible de suspendre momentanément ou de mettre un terme à la thérapie à tout moment. L’expérience montre qu’il convient alors de prévoir une séance de clôture ou de bilan afin, le cas échéant, de discuter d’autres recommandations ou d’alternatives plus adaptées
.

Retour à l’aperçu !

Âme de l’homme, que tu ressembles à l’eau !
Johann Wolfgang von Goethe

TRAUMATISME

Les traumatismes ne surviennent pas uniquement lors d’événements catastrophiques ou violents. Des occurrences en apparence plus « normales » telles qu’une séparation, la perte d’un proche, un déménagement, la naissance d’un enfant, l’humiliation verbale, la douleur physique ou de mauvaises nouvelles peuvent être vécues de manière traumatisante.

Parfois même, certains événements de notre vie perçus comme « anodins » (déménagement d’un proche, changement de patron, cambriolage ou autre) peuvent réveiller de vieux traumatismes transgénérationnels. Sans s’y attendre et de façon incompréhensible, on se sent extrêmement affaibli, très perturbé, agressé, déboussolé.

Souvent, on se sent dépassé physiquement et/ou psychiquement, on ne parvient pas à décrypter ce qui nous arrive et on ne voit pas comment on va s’en sortir.

Les traumatismes sont des expériences capables de réduire à néant les réalités, les attentes et les rêves qui étaient les nôtres jusqu’ici et de nous couper l’herbe sous le pied. Le plus souvent, les solutions et les stratégies mises en œuvre par l’individu lui-même se révèlent inefficaces.

Il arrive que des images et des souvenirs envahissent l’esprit et accaparent beaucoup d’espace ; qu’il devienne difficile de trouver le sommeil ou d’effectuer les tâches de la vie courante, et qu’une grande irritabilité s’empare de nous au quotidien.

Il arrive aussi que l’on se sente aux aguets et à fleur de peau comme jamais auparavant, que les relations avec les autres se détériorent, que l’on se sente incompris et que l’on ne se sente plus bien ni avec soi-même, ni avec les autres. Une grande sensibilité et vulnérabilité aux sollicitations sensorielles et aux exigences externes peuvent survenir.

Un sentiment d’instabilité et d’impuissance peut amener à adopter des stratégies d’évitement, à s’isoler toujours plus, à ne plus tendre l’oreille à ses émotions, ou à se sentir comme paralysé. Il arrive alors que l’on se batte jusqu’à l’épuisement pour retrouver une vie « normale », redevenir ce que l’on était et éviter autant que possible la souffrance afin de pouvoir regarder à nouveau et au plus vite vers l’avant.

TRAUMATHÉRAPIE
À long terme, la prise en charge thérapeutique des troubles résultant d’un traumatisme consiste à faire adopter une attitude plus sereine à l’égard d’une expérience perçue comme extrêmement menaçante (et à l’égard de soi-même) et à restituer à cette expérience la place qui lui revient dans l’histoire de la personne.

Il s’agit dans un premier temps de développer ensemble, dans un environnement protégé, des solutions permettant au client de mieux gérer le sentiment d’épuisement, d’agitation de détresse et d’impuissance. Le principal objectif est de parvenir à une stabilisation et à un apaisement au niveau émotionnel, mental et physique.

Un soutien psychologique attentif et adapté aux traumatismes permet aux personnes concernées de regarder l’inconcevable en présence de l’autre, au moment adéquat et à une « distance de sécurité », et de le replacer dans son contexte.

La vulnérabilité individuelle face à des sujets spécifiques est mieux comprise en s’appuyant, dans la mesure du possible, sur l’histoire familiale et l’environnement culturel et historique.

Au cours de la thérapie, une attention particulière est accordée à la dimension physique, partant du principe que les contenus traumatiques sont stockés sous forme de schémas neuronaux spécifiques et qu’ils peuvent, en tant que « souvenirs », engendrer des souffrances somatiques (tensions, douleurs, etc.) et des symptômes psychiques manifestes à long terme.

Les limites de chaque individu sont également consciemment prises en compte, comprises et respectées. Les expériences vécues peuvent être exprimées en ayant recours à différentes formes d’expression adaptées à chacun (parole, écriture, peinture, mouvement, respiration, silence ou autre).

Les traumatismes, une fois surmontés et assimilés, sont des expériences qu’il devient possible d’évoquer (si besoin), car elles ont été intégrées de telle manière dans notre histoire et dans notre organisme qu’il paraît envisageable de continuer à vivre avec (relativement) sereinement.

Retour à l’aperçu !

Un autre mode de raisonnement est nécessaire si l’humanité veut survivre.
Albert Einstein